Actualité -

19 Mai 2020

Les Banques Populaires se mobilisent contre la Covid-19 #2

Face à la crise inédite de la Covid-19, le réseau des Banques Populaires, première banque des PME (étude TNS Kantar PME-PMI 2019), a répondu d’abord et bien sûr sur le plan de son cœur de métier : il a notamment réalisé 81 milliards d’euros de Prêts Garantis par l’Etat, soit 21 % des PGE réalisés en France. Au-delà des actions en direction de leurs clients, de leurs fournisseurs et de leurs collaborateurs, les Banques Populaires ont initié de nombreuses actions sociétales. Vous avez pu en lire des exemples dans un premier article.

Voici une deuxième série d’actions menées partout sur le territoire. En effet, fidèles à leur engagement de proximité et à leurs valeurs coopératives, les Banques Populaires mènent des initiatives sociétales, réalisent des dons ou soutiennent des projets solidaires pour agir contre les conséquences de la crise.

 

Aux côtés des entrepreneurs

Créées par et pour les entrepreneurs, les Banques Populaires sont très engagées en faveur de l’entrepreneuriat durant cette crise avec plusieurs types d’actions.

Ainsi, par exemple, la Banque Populaire Grand Ouest promeut les entreprises de son territoire, grâce à un partenariat avec la Fondation Agir Contre l’Exclusion (FACE) de Loire Atlantique et le label « Produit en Bretagne ». Elle a également mis en place un dispositif avec son partenaire Humanis pour proposer un accompagnement psychologique des chefs d’entreprise en grande difficulté en s’appuyant sur l’association APESA. Ce dispositif traite d’un sujet souvent peu traité ou abordé : la détresse psychologique des dirigeants d’entreprise en péril.

Enfin, premier partenaire de l’ADIE depuis plus de 20 ans, les Banques Populaires (les Banque Populaire Grand Ouest, du Sud, Occitane, Méditerranée, Alsace Lorraine Champagne, Val de France, Bred Banque Populaire, le Crédit Coopératif…) se sont fortement mobilisées pour soutenir le plan de relance de l’association. Plus d’un million d’euros est à ce jour destiné à doter le fonds de prêts d’honneur de l’ADIE. Celui-ci apportera de la trésorerie immédiate pour des micro-entrepreneurs non éligibles au PGE.

En proximité

À l’écoute de leur territoire, les Banques Populaires continuent tout naturellement de s’investir au plus près des acteurs locaux.

L’initiative de la région Auvergne-Rhône-Alpes, pour mobiliser des dons de particuliers de la région vers des entreprises locales, a permis de récolter près de 600 000 euros au profit d’associations de solidarité et pour accompagner les plus vulnérables. Cette collecte a été possible grâce à la mise à disposition gratuite du site Kocoriko, la plateforme de financement participatif de la Banque Populaire Auvergne Rhône Alpes.

Toujours pour soutenir les commerces de proximité, les Banques Populaires Alsace Lorraine Champagne, Grand Ouest, Sud et Val de France ont offert lors des fêtes de Pâques des chocolats fabriqués par des artisans locaux aux personnels hospitaliers, aux sapeurs-pompiers ou aux collaborateurs travaillant en agence. Des opérations « brins de muguet » ont également été menées sur le même principe avec des fleuristes locaux.

Aide aux structures de santé et de solidarité

Dons de masques, dons financiers, soutien matériel et logistique… Plusieurs banques ont décidé d’aider directement des structures se retrouvant en première ligne pendant cette crise.

Ainsi, la Banque Populaire Alsace Lorraine Champagne, membre fondateur du fonds de dotation Metz Mécènes Solidaires, membre du jury et mécène depuis 2018, accompagne le lancement d’une campagne Covid-19 pour soutenir des projets locaux liés à la crise : dons de tablettes dans les EHPAD, chaîne téléphonique contre l’isolement social, soutien scolaire, etc. Un appui supplémentaire a été apporté par la Banque Populaire Alsace Lorraine Champagne au fonds ACEF pour la Solidarité et à ses actions liées à la crise. Les associations bénéficiaires ont été identifiées par les agences de la banque et les projets ont, dans un premier temps, été sélectionnés par un comité dans une optique de rapidité et d’efficacité.

L’ACEF des Pyrénées orientales, de l’Aude et de l’Ariège, en collaboration avec la Banque Populaire du Sud, a offert 5 000 masques à des personnels soignants et de secours de son territoire.

L’ACEF en collaboration avec la Banque Populaire Bourgogne Franche-Comté s’est mobilisée pour venir en aide aux personnels exposés à la Covid-19 : achat de sacs pour livrer des repas gratuits pour les services d’un l’hôpital de Fleyriat, de savons et de crème hydratante pour les mains pour l’EHPAD d’Emile Pélicand à Bourg en Bresse, de surblouses pour le personnel de l’EHPAD Claire-Jura à Montain, ou livraison de repas au commissariat de Bourg-en-Bresse tous les vendredis…

La Banque Populaire Auvergne Rhône Alpes accompagne les personnels de santé, les sapeurs-pompiers, ou les gendarmes investis dans la lutte contre la Covid-19 avec l’ouverture d’une ligne téléphonique prioritaire destinée à prendre en charge au plus vite leurs besoins bancaires. En parallèle, avec la CASDEN et l’ACEF, la banque a créé une « Boîte aux Lettres Solidaire » sur son site Internet sur laquelle clients et collaborateurs peuvent laisser des messages de soutien et de remerciement à ces professionnels engagés. Ces témoignages sont ensuite relayés sur le site Internet et les réseaux sociaux de la banque.

La Fondation de la Banque Populaire Occitane a alloué une subvention de 21 000 euros (initialement échelonnée sur 3 ans) à un chantier d’insertion en couture à Lannemezan. Ce chantier s’est mobilisé dès le début de la crise dans la fabrication de masques en tissu provenant de draps neufs offerts par des hôteliers de Lourdes, découpés par une entreprise locale spécialisée dans les voiles de deltaplanes et assemblés pour partie, dans un chantier d’insertion.

En tant qu’acteurs de l’économie sociale et solidaire, la Mutuelle du Ministère de la Justice (MMJ) et la CASDEN convaincues que seules les solidarités actives permettront de vaincre la pandémie actuelle, ont souhaité mener une action conjointe. Ainsi, la MMJ remettra à l’intention des personnels et en particulier ceux de l’administration pénitentiaire, des masques de protection et des gels hydro-alcooliques représentant une enveloppe de 25 000 €. De son côté, la CASDEN versera directement à la Fondation d’Aguesseau (Fondation qui a pour but de venir en aide, sous toutes ses formes, aux agents du ministère de la Justice français) une somme de 25 000 € pour la mise en place de soutiens adaptés pour les agents du ministère de la Justice.

En associant les collaborateurs

Des actions sont également menées à destination, ou avec la participation des collaborateurs des banques.

Par exemple, la CASDEN a réalisé des appels aux dons auprès de ses collaborateurs pour l’hôpital Necker-Enfants malades.

Le Crédit Coopératif a fait réaliser des masques à destination du personnel de la banque auprès d’un groupement d’ESAT et d’entreprises d’insertion (groupement Résilience).

Une synergie avec le modèle coopératif

L’Association des Clients et des Sociétaires de la Banque Populaire Occitane (ACB) a pris en charge 30 euros par achat d’imprimante ou de cartouche d’encre pendant la période de confinement, pour répondre en partie à la problématique scolaire. Ce dispositif est réservé aux 59 000 adhérents de l’ACB.

Enfin, la Banque Populaire Alsace Lorraine Champagne a souhaité être aux côtés d’associations régionales et de leurs bénévoles qui œuvrent pour aider ses concitoyens les plus fragiles et les plus démunis, notamment en terme de précarité alimentaire. Elle a mis en place une campagne de dons baptisée « Trait d’Union – pour être solidaire avec nos associations », en allouant une partie des budgets initialement dédiés à des Assemblées de Sociétaires, réunions non statutaires de sociétaires qui n’ont pas pu se tenir compte tenu du contexte sanitaire. Cette opération inédite, avec une enveloppe de 200 000 euros, a donc été mise en place pour 46 associations qui sont quotidiennement sur le terrain.