Le monde de la coopération

3e édition du Sommet international des coopératives à Québec

 

26. 3e édition du Sommet international des coopératives à Québec|supprimer_numero|textebrut

La troisième édition du Sommet international des coopératives a réuni à Québec (Canada) du 11 au 13 octobre 2016, près de 2 900 participants en provenance de plus de 115 pays différents autour du thème : « Le pouvoir d’agir des Coopératives ».

Cet évènement, co-organisé par l’ACI (Alliance Coopérative Internationale) dont la présidente est désormais Monique Leroux et le mouvement Desjardins sous l’égide M. Guy Cormier son nouveau président et chef de la Direction, a réuni plus 235 conférenciers lors des nombreuses tables rondes, forums et rencontres sectorielles démontrant ainsi toute la force et la vigueur de notre modèle d’affaires. Ce dernier rappelons-le, représente plus de 2,6 millions d’entreprises, 1,3 milliard de membres et près de 15 % de l’économie mondiale.

La délégation des Banques Populaires, conduite par Dominique Martinie Président de la Fédération Nationale des Banques Populaires, comprenait cette année une quinzaine de participants dont quatre panélistes : Nicole Alix, Jean-Louis Bancel, Christine Jacglin et André Joffre, qui sont intervenus lors de Forum ou tables rondes durant ce Sommet.

Le Sommet fut également l’occasion d’un premier retour d’expériences et d’un échange avec les participants présents lors d’un atelier de travail organisé par la Chaire « Management et Gouvernance des Coopératives Financières » de l’IAE de Paris. Cette Chaire de recherche, financée par la FNBP dans le cadre de son fonds de dotation, travaille actuellement sur le sujet : « Gouvernance, valeurs et performances des Banques Coopératives ». Le Professeur Eric Lamarque, qui dirige cette Chaire, est par ailleurs intervenu sur ce thème lors de la table ronde sur « l’efficacité du modèle de banque coopérative » organisée par l’EACB.

Le projet de Déclaration finale de cette édition 2016 a identifié cinq champs d’action où le pouvoir d’agir des coopératives pourra être mis à profit et ce, en lien avec les objectifs de développement durable adopté par l’ONU dont l’objectif est d’encourager des partenariats efficaces entre les gouvernements, le secteur privé et la société civile. Sont ainsi mis en avant les sujets relatifs à :

1. la sécurité alimentaire ;
2. l’emploi ;
3. l’accès aux soins de santé et services sociaux ;
4. la pauvreté et l’inclusion financière ;
5. aux changements climatiques et au développement durable.

En marge du Congrès, la Fédération a été sollicitée pour participer à une consultation initiée par Desjardins sur la vie associative et la gouvernance. En effet, lors de son élection à la présidence de Desjardins, Guy Cormier a souhaité donner un nouvel élan au Mouvement avec pour objectif de faire évoluer son cadre de vie associative et de gouvernance pour permettre aux membres, dirigeants et directeurs généraux des caisses Desjardins d’exercer un leadership collectif plus agile et efficace, dans le respect de ses traditions et de ses valeurs démocratiques.

L’étude porte sur l’engagement des membres dans la vie de leur coopérative, la représentativité des élus, le fonctionnement et l’évaluation du conseil d’administration et la séparation des fonctions entre Président et CEO sachant que chez Desjardins cette fonction est confiée à une seule et même personne. L’étude doit déboucher sur des propositions d’orientations présentées lors du XXIIIe congrès du Mouvement en 2017.

PLUS D’INFOS :

+ La Déclaration finale (sur le site du Sommet)

 
 

Le réseau des Banques Populaires

15
Banques Populaires

9,1 millions
clients

4 millions
sociétaires

31 331
collaborateurs

3 338
agences en France

+ 16 agences
e-BanquePopulaire

255
administrateurs